Ferme-Pressoir Basque

 

Ferme-pressoir basque

Du XVIe au XVIIe siècle, au Pays Basque on a vécu une époque très bonne en ce qui concerne le commerce et l'industrie. À cette époque-là, au Pays Basque on consommait seulement du cidre comme boisson habituelle.

Pour satisfaire ce besoin de cidre on a construit les premières fermes basques avec des pressoirs. C’étaient des bâtiments construits pour faire de grandes quantités de cidre. Pendant l'âge d'or des fermes basques (vers le XVIe siècle), premièrement on contruisait la "tolare" (presse en basque) et après, le reste de la ferme autour. C'est la raison pour laquelle on les appelle "tolare baserriak" (ferme-pressoir). Ces fermes-caves gothiques étaient de grandes machines pour faire du cidre, comme de petites usines, et on les construisait avec le bois de nos forêts.

L'histoire des cidreries est liée au mot "tolare", pressoir en basque puisqu'il est essentiel dans le processus d'élaboration du "sagardoa", cidre en basque.

Un bon exemple de ce type de construction on peut le trouver au musée-ferme "Igartubeiti" au petit village d'Ezkio – Itsaso. Il s'agit d'un lieu remarquable puisque c'est la dernière ferme-pressoir traditionnelle de ces caracteristiques.